Tout savoir sur les maladies auto immunes

Une passionnée par les maladies rares et auto-immunes

Système immunitaire pathogène et maladies auto immunes

Etudiante en science sur les maladies auto immunes

En quelques mots, découvrez qui se cache derrière ce petit site informatif sur les maladies auto immunes. J'espère qu'il recensera toutes les informations utiles à votre recherche.

Étudiante en science, je suis fasciné par les maladies auto immunes et j'aimerais rejoindre un organisme afin de mettre à profit mes connaissances et travailler dans cet univers afin de faire avancer la médecine et les traitements sur ces chroniques. Les mécanismes pathogènes étant désormais bien identifiés, les lésions induites peuvent survenir de plusieurs mécanismes pathologiques et qu'il s'agisse de problèmes liés lymphocytes ou aux auto-anticorps, on est de plus en plus capable d'identifier les récepteurs et mettre en place des traitements spécifiques pour atténuer les impacts et les symptômes.

Étudiante en science, je suis fasciné par les maladies auto immunes et j'aimerais rejoindre un organisme afin de mettre à profit mes connaissances et travailler dans cet univers afin de faire avancer la médecine et les traitements sur ces chroniques. Les mécanismes pathogènes étant désormais bien identifiés, les lésions induites peuvent survenir de plusieurs mécanismes pathologiques et qu'il s'agisse de problèmes liés lymphocytes ou aux auto-anticorps, on est de plus en plus capable d'identifier les récepteurs et mettre en place des traitements spécifiques pour atténuer les impacts et les symptômes.

Des chroniques auto immunes aux traitements non matures

Les progrès ayant été fait sur les diagnostics, les traitements sont aujourd'hui les principales parties où la recherche s’investit afin de trouver des protocoles qui présentent des taux de réussites et de rémission élevés. Ces derniers temps, la vague de recherches sur les traitements bio médicaments qui ciblent les substances impliquées dans le processus pathologique n'ont permis de n'avoir une action que sur la diminution des symptômes. Ces traitements permettent de limiter l'activation du système immunitaire mais présentent ainsi des risques d'infection nécessitant un suivi régulier.

L'avenir de la recherche et la place que je veux prendre

La recherche tâche depuis quelques années de mettre en place de véritables thérapies cellulaires. Il s'agit d'identifier d'une part de nouveaux biomarqueurs, généralement des auto-anticorps, afin d'améliorer le diagnostic des maladies. Une fois ces prérequis bien en place, une stratégie thérapeutique appelée la thérapie cellulaire est en train d'émerger en permettant d'injecter dans l'organisme des cellules souches capables de fonctionner de manière autonome pour ré-activer les fonctions des organes lésés et lutter durablement contre les maladies auto immunes. La prise en charge des maladies auto immunes verraient alors des propriétés régulatrices de la part de ces traitements et pourraient par exemple restaurer le cartilage et restaurer les fonctions des articulations. Tout cet univers m'intéresse au plus haut point et c'est dans cet horizon que je destine mes études et premières expériences pratiques en hôpitaux et laboratoires spécialisés.