Tout savoir sur les maladies auto immunes

Symptômes et conséquences sur l'organisme des troubles de l'immunité

Les conséquences des maladies auto immunes : des chroniques variées

Symptômes des troubles de l'immunité

Un système immunitaire considéré comme pathogène sera caractérisé lorsque la tolérance entre ce dernier et le corps qui l'héberge est rompue : le système de protection se retourne alors contre l’organisme et met en place des défenses qui s'attaquent à sa propre hôte.

Le fonctionnement standard est d'avoir un système immunitaire qui nous défend vis à vis des potentielles agressions extérieures tout en tolérant ses propres organes, molécules, cellules interne à notre corps. Certains systèmes ne tolèrent plus les constituants de notre corps et le fait que cette tolérance rompe rend le système immunitaire pathogène ce qui cause des dégâts dans nos cellules ou tissus cellulaires. Ces maladies sont de nature chronique : elle resteront présente toute la vie avec des phases plus ou la maladie est plus intense et d'autres phases de rémission.

Maladies systémiques et chroniques spécifiques d'organe

Lorsque l'on s'intéresse aux différentes pathologies et systèmes immunitaires affectés par ces syndromes, on classe généralement les maladies en deux groupes distincts :

  • Les chroniques spécifiques pour lesquelles le système immunitaire s'attaque aux auto-antigènes d'organes spécifiques comme pour le cas du diabète de type 1 ou de la SEP (Sclérose en Plaques). Les organes comme l'estomac, le pancréas ou les muscles en général sont alors des exemples d'organes victimes par ces pathologies.
  • Les pathologies hétérogènes spécifiques pour qui les auto antigènes qui sont ciblés par le système immunitaire sont présents dans tout l'organisme. Ainsi ici les cellules sont diffusées largement dans tout l'organisme et impacteront alors la peau, les reins ou encore les articulatons.

Il n'est pas rare de retrouver des maladies qui chevauchent partiellement ces groupes et pour lesquelles on ne peut trouver de vrais fondements dans un des deux groupes.

Allergie, une maladie non auto immune

Même si les allergies sont caractérisées par une réponse non conventionnelle du système immunitaire à un élément, les maladies auto immunes restent spécialisées lorsque la réponse immunitaire est dirigée à l'encontre des constituants du corps. Les allergies, quant à elles sont plutôt une réponse à un élément exogène extérieur comme par exemple des composants chimiques constituant des médicaments ou encore du pollen. Les mécanismes de la réaction du système étant similaires mais l'origine de ces éléments attaqués étant extérieurs au corps, les allergies ne feront pas parties des chroniques auto immunes.

Troubles de l'immunité aux mécanismes bien identifiés

Les mécanismes pathogènes et les lésions qui résultent des symptômes sont bien isolés et connus en fonction de la longue liste des maladies considérées comme troubles de l'immunité. Les procédés liés aux lymphocytes T auto réactifs entraînent des réactions de toxicité et implicitement des lésions cellulaires. L'auto-antigène sera alors diagnostiqués par des tests cliniques poussés afin de faire le lien avec le mécanisme immunitaire de la maladie. S'il s'agit des principes liés aux auto-anticorps produits par les lymphocytes B, l'action pathogène sur l'organisme est aussi observable grâce à la création d'attaques et de réactions cellulaires.